Patrimoine immatériel UNESCO
Galeries

 

Un petit rappel historique,

 

Depuis le Moyen-Age, la tapisserie est d' Aubusson, comme elle le fût d'Arras en Flandre ou des Gobelins au bord de la Bièvre.

Dans cette haute vallée de la Creuse, au cœur de ces villes de granit que sont Aubusson et Felletin, au bord de rivières dont la pureté des eaux permit toutes les audaces tinctoriales, depuis plus de cinq siècles l'Art de la tapisserie s'est perpétué sans cesser d'évoluer et de s'épanouir pour revêtir de manière somptueuse les murs des demeures.

Aubusson, ville de la tapisserie depuis le XV ème siècle, capitale mondiale de ce savoir-faire est maintenant inscrite au patrimoine immatériel de l'UNESCO.

 

Réalisation et création de tapisseries et tapis contemporains.

France-Odile Perrin-Crinière crée son atelier en 1984, au sein duquel elle crée de nombreuses tapisseries.

Son point de départ est l'infiniment petit, de végétaux, d'insectes, de taches, qu'elle agrandit pour qu'apparaissent des détails insoupçonnés, qu'elle reproduit en tapisserie et en tapis.

Les possibilités de la tapisserie, France-Odile les a mises au service d'autres artistes pour tisser ; dans le domaine de la mode, des essais et des réalisations pour le vêtement, le sac à main, la couture.

Elle tisse aussi pour deux artistes plasticiens Gérard et Jean-Michel Crinière qui ont créé le concept « Granit-Tapisserie » association entre le granit et la tapisserie, et travaille avec Jacques Pinault maître verrier en créant des œuvres originales.

En 2010, avec Martine Stamm (professionnel de la tapisserie depuis plus de 30 ans), elles créent en réunissant leurs expériences et leur savoir faire la SARL Atelier A²

Elles tissent aussi pour des créateurs contemporains, en répondant à des commandes publiques et pour des réalisations privés.

En décembre 2012, elles obtiennent le label Entreprise du Patrimoine Vivant.

L'effectif de l'atelier est actuellement de trois personnes. Martine Stamm est partie à la retraite après une brillante carrière en 2015

Le besoin d’échange et de communication les entraînera vers un travail d’animation en organisant des stages et animant des classes artistiques sur le thème de la tapisserie. Elles deviennent centre de formation.